TOUS LES ARTICLES

Élise Leclercq Bérimont

Élise Leclercq Bérimont

Artiste

www.eliseberimont.net

Elise Leclercq est diplômée de la Cambre à Bruxelles en scénographie, elle part ensuite à Berlin pour poursuivre ses recherches à l’école des Beaux Arts de Weissensee. Elle revient ensuite à Paris, où elle poursuit un Master d'anthropologie visuelle et d'histoire de l'art à l'École des hautes études en sciences sociales. Ses oeuvres s'élaborent le plus souvent à partir d'observations de terrain, d'enquêtes ou d'autres protocoles d'expérience. Elles explorent un milieu social mais surtout les représentations collectives et intimes qui en découlent. Dans ce cadre d'action sur le réel, la dimension du témoignage et des sources orales côtoie celle des images mentales et des gestes quotidiens, le document et l'archive s'ouvrent à la mise en scène et aux récits fictionnels. Elle expose ses oeuvres en France et à l’international (Berlin, Montréal, Bruxelles…).
  • Uqbar

    Il y a 7 ans

    / FILMS ET EXPOSITIONS / UQBAR / Présentation

    Uqbar
    CELEBRATION!

    Artists Sandy Amerio, Anna Barham, Anita Di Bianco, Simion Cernica, Helen Cho, Gabriela Daedelow/Lucy Benson, Elise Florenty/Marcel Türkowsky, Pia Fuchs (dt. ID von Patricia Reed), Geoffrey Garrison, April Gertler, Robert Gfader, Cecilie Gravesen, Raphael Grisey, Irène Hug, Daniel Jackson, J&K, Charlie Jouvet, Ben Judd, Katharina Karrenberg, Hassan Khan, Marcus Knupp, Hannes Kramer, Aleksander Komarov, Susanne Kriemann, David Krippendorff, Linards Kulless, Élise Leclercq, Katrin Lock/Tim Brotherton, Lorenza Lucchi Basili, Ives Maes, Marisa Maza, Xavier Mazzarol/Saâdane Afif, Xavier Mazzarol/Louis-Philippe Scoufaras/Aras Sehatkar, Eléonore de Montesquiou, Charlotte Moth, Kaj Osteroth, Tanja Ostojić, Anu Pennanen/Laura Horelli, Nathan Peter, Lucy Powell, Stéphane Querrec, Johannes Paul Raether, Marco Raparelli, Jen Ray, David Rych, Stefan Saffer, Romana Schmalisch, Judith Siegmund, Yorgos Surmelis, Société Réaliste, Carola Spadoni, Vassiliea Stylianidou, Mathilde ter Heijne, Sencer Vardarman, Nico Vascellari, Mona Vatamanu/Florin Tudor, Maja Weyermann, Julita Wójcik, Juliane Zelwies, a. o.

    Grand Opening Friday, April 23, 2010, 7 p.m., from 10 p.m. surprise party at Mirror Bar

    Finissage Monday, May 24, 2010, 4 - 9 p.m.,

    Duration April 24 – May 24, 2010

    CELEBRATION! is the title and motto of uqbar’s 3rd anniversary exhibition from April 24 to May 12, 2010. After numerous exhibitions and events – artists' talks, book presentations, workshops, film screenings and lectures – exciting discussions, networking, a bit of work and also a lot of fun now it’s time to party! The curators' collective (Dorothee Bienert, Dortje Drechsel, Marina Sorbello, Antje Weitzel) decided on a simple principle, that pays tribute to all, especially the artists, who made uqbar and its work possible and supported it over the years. All artists the team worked with in the last 3 years are now invited to contribute a work of their choice, not exceeding 1 x 1 x 1 meter in its dimensions, and to involve two other fellow artists. CELEBRATION! is an thrilling cocktail of fragile drawings, photographs and site-specific work, up to performances, bringing together more than 50 international artistic positions.

    > UQBAR
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Extrait-Site

    Il y a 8 ans

    / Expositions et résidences / L'établissement scolaire, un écho du monde ?

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Parcours


    " Élise Leclercq travaille aux confins de l’art vidéo, de l’installation et de protocoles qui redéfinissent radicalement les pratiques documentaires. Mais elle est avant tout une artiste de « terrain », guidée par la double perspective des poétiques et des politiques de l’enquête.

    Tel un écho de Maya Deren qui alliait observation ethnographique et expérimentation cinématographique, elle n’approche pas le monde social et ses acteurs pour en extraire un savoir objectif. Elle ressuscite les voix étouffées, réanime les gestes épuisés, reconnecte les espaces en ruines. Lorsque, par exemple, elle nous entraîne à travers les friches du monde ouvrier laissées à l’abandon, la simple « observation participante » se change en voyage mental à travers les « micro-fictions » que ce monde recèle.

    Les habitants des lieux collaborant avec l’artiste ne sont jamais strictement pris à témoin mais investissent – à la frontière de la rationalité documentaire et de la performance improvisée – une zone de contact intersubjective : entre passé et futur, mémoire et projection, description et reconstitution. En se laissant traverser par les regards et les réactions extérieurs, Élise Leclercq parvient à générer des déplacements fantasmatiques d’un point à l’autre de la relation entre « observateur » et « observés ».
    "

    Extrait d'un texte écrit par Morad Montazami, historien de l’art paru dans le catalogue
    de l’exposition « Futur antérieur », Galerie du Jour agnès b., Paris 2012

    Élise Leclercq est née en 1980 à Paris, où elle vit et travaille actuellement.

    Après un premier diplôme en scénographie à L'ENSAV - La Cambre à Bruxelles, elle réoriente ses recherches au sein de l'atelier d'Espace Urbain de la même école, puis à l'école des Beaux-arts de Weissensee à Berlin. Elle revient ensuite à Paris, où elle poursuit un Master d'anthropologie visuelle et d'histoire de l'art à l'École des hautes études en sciences sociales.

    Ses oeuvres s'élaborent le plus souvent à partir d'observations de terrain, d'enquêtes ou d'autres protocoles d'expérience. Elles explorent un milieu social mais surtout les représentations collectives et intimes qui en découlent. Dans ce cadre d'action sur le réel, la dimension du témoignage et des sources orales côtoie celle des images mentales et des gestes quotidiens, le document et l'archive s'ouvrent à la mise en scène et aux récits fictionnels.

    Son travail suit un principe d'ancrage dans le regard même des habitants sur leur lieu de vie. Elle questionne ainsi les frontières géographiques et historiques de ces lieux, pour envisager les déplacements de ce regard. La position de l'artiste se trouve d'elle-même redéfinie à mesure que les participants à chaque projet deviennent par ailleurs ses acteurs principaux.

    Photographie : Margaret Dearing ©
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Yves-Minguy

    Il y a 8 ans

    / Autres réalisations / VIDÉOS / HORS DE L'EAU

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Hors de l'eau

    Il y a 8 ans

    / Autres réalisations / VIDÉOS / HORS DE L'EAU / Présentation

    Hors de l'eau
    Avec la participation d'Yves Minguy

    Production : Un monde meilleur, Médiapart
    Réalisation : Élise Leclercq
    Année : 2010-2011

    Ce projet a obtenu l'aide au développement des projets Nouveaux Médias du CNC

    En 2010, la société de production Un monde meilleur rencontre Élise Leclercq et lui propose de réaliser une série de vidéos pour le web, directement inspirées de son travail artistique, en écho avec l’actualité culturelle et politique d'un grand média durant une année, sur un rythme bi-mensuel. Au cours de cette collaboration, qu'Élise Leclercq a souhaité mettre en place avec Médiapart, il devait être proposé à des personnes du monde culturel et militant ayant une actualité dans le journal, de réaliser une "micro-fiction" filmée, prenant la forme d'une auto-mise en scène sans parole, tournée en plan-séquence. Chaque personne devait être filmée dans l’espace public de son choix, faisant partie de son environnement quotidien, privé ou professionnel.

    En participant à la réalisation de ces vidéos, les personnes ouvraient chacune une fenêtre critique silencieuse mettant en jeu leurs propres activités, leur environnement quotidien, offrant un éclairage artistique jusqu’ici inconnu dans la grande presse quotidienne.

    C'est dans ce cadre qu'Élise leclercq a rencontré Yves minguy, employé chez France Télécom et actuellement en arrêt maladie longue durée, ayant subi de plein fouet les remaniements internes de l’entreprise dans le cadre du plan Next qui a entraîné 22 000 suppressions de postes. Suite à une dépression qu'il a réussit à dépasser, il a décidé de créer l’association " Les blessés de Next " pour venir en aide aux familles des victimes et donner une visibilité aux personnes directement touchées par le management de l’entreprise.

    Autre facette d’Yves Minguy, il est depuis peu le nouveau président de l’association " Le Marais Nostrum ", située dans la Somme, qui gère un magnifique marais de pêche. C’est à cet endroit précis qu’il a souhaité être filmé dans le cadre de ce projet, tout en faisant allusion à son parcours professionnel chez France Télécom.


    > Les blessés de Next

    > Médiapart

    > Un monde meilleur Production
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Vacillements

    Il y a 9 ans

    / Expositions et résidences / interlignes

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Vives voies

    Il y a 9 ans

    / Expositions et résidences / Interlignes

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Action-man

    Il y a 9 ans

    / Médias / Vidéos / Baldo rock n’ roll

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Futur Anterieur

    Il y a 9 ans

    / Expositions et résidences / Interlignes

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • L'harmonie

    Il y a 9 ans

    / Expositions et résidences / Interlignes

    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo