TOUS LES ARTICLES

Élise Leclercq Bérimont

Élise Leclercq Bérimont

Artiste

www.eliseberimont.net

Elise Leclercq est diplômée de la Cambre à Bruxelles en scénographie, elle part ensuite à Berlin pour poursuivre ses recherches à l’école des Beaux Arts de Weissensee. Elle revient ensuite à Paris, où elle poursuit un Master d'anthropologie visuelle et d'histoire de l'art à l'École des hautes études en sciences sociales. Ses oeuvres s'élaborent le plus souvent à partir d'observations de terrain, d'enquêtes ou d'autres protocoles d'expérience. Elles explorent un milieu social mais surtout les représentations collectives et intimes qui en découlent. Dans ce cadre d'action sur le réel, la dimension du témoignage et des sources orales côtoie celle des images mentales et des gestes quotidiens, le document et l'archive s'ouvrent à la mise en scène et aux récits fictionnels. Elle expose ses oeuvres en France et à l’international (Berlin, Montréal, Bruxelles…).
  • V A S T E

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences

    V A S T E
    Vidéo de 7 minutes

    Cette vidéo, tournée à Ramallah en Palestine, a été réalisée en relais de la création collective de la performance V A S T E avec le chorégraphe belge Julien Bruneau et les cinéastes palestiniens d’Idioms Film :

    Mohanad et Julien partagent la scène, face au public. Tous deux ont 27 ans. Ils sont artistes. Le premier est photographe et réalisateur. Le second danseur et chorégraphe. Mohanad est palestinien et vit à Ramallah. Julien est belge, installé à Bruxelles. La pièce s’ouvre sur leur autoportrait respectif. A travers l’image, la danse et la parole apparaissent comme deux identités qui s’enchevêtrent, qui jouent du pouvoir de « fictionnalité » de la scène. Ce qui nous intéresse ici est de faire jouer à plein régime l’écart insaisissable entre le réel et sa représentation. Autour du duo, d’autres personnes apparaissent sur scène. Se forment alors un quatuor de deux danseurs (européens) et deux photographes (palestiniens). L’« événement » créé par la danse est directement documenté par les photographes. Ceux-ci offrent, avec leurs images, une histoire aux danseurs, une histoire de leur propre danse aussitôt réinterprétée. Mais une histoire subjective transformée par le regard et les choix des photographes.

    C’est du réel et de sa représentation dont il est question ici, de la multiplicité des opérations impliquées dans un témoignage, de la création d’une mémoire, de son partage et de la possibilité d’en être dépossédé.

    Conception : Julien Bruneau avec la collaboration des artistes impliqués
    Photographie : Reem Shilleh, Sami Saïd
    Chorégraphie et danse : Julien Bruneau et Anouk Llaurens
    Dramaturgie, environnement sonore : Élise Leclercq  

    Production : Chantier Festival TEMPS D’IMAGES dans le cadre de MASARAT/ Palestine. Avec l’aide du CGRI, de la Maison Folie de Mons, De Pianofabriek et Romaeuropa Festival.
    Année : 2007
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Vidéogrammes et dessins

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Position - (pro)positions

    • 1 - proposition-1
      proposition-1
    • 2 - proposition-2
      proposition-2
    • 3 - proposition-3
      proposition-3
    • + 7 media(s)
  • (Pro)positions

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Position - (pro)positions / Présentation

    (Pro)positions
    Série de 21 vidéogrammes et dessins en diaporama

    Pour réaliser cette installation, Élise Leclercq a rencontré des habitants du quartier des Marolles et leur a demandé de lui proposer un projet de réaménagement du square des Ursulines, en écho à la vidéo "Position" réalisée avec Juanita Menendez.

    Ce travail a pris la forme d’un micro-trottoir contenant vingt et une propositions. Vingt et un dessins ont ensuite été réalisés à partir de ces "(Pro)positions". La mise en relation des micro-trottoirs filmés et des dessins dans l’installation, permettait de révéler le décalage immense entre l’idée de départ et son interprétation visuelle et graphique.
    Suite
  • Position

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Position - (pro)positions / Présentation

    Position
    Vidéoprojection de 8 minutes

    Juanita Menendez habite le quartier des Marolles à Bruxelles, elle fréquente quotidiennement et depuis plus de quarante ans le square des Ursulines qui va être réaménagé bientôt. Rencontrée sur place quelques semaines auparavant et mécontente des décisions qui ont été prises à son insu, elle accepte de remettre un projet de réaménagement utopique pour ce lieu, sous la forme d’une vidéo adressée au concours d’urbanistes.

    Elle investit physiquement l’espace du square en décrivant son projet, et bien que celui-ci n’ait pas pour ambition d’être réalisé matériellement, on ressent tout l’attachement et l’histoire que représente ce lieu si particulier pour elle. Cette vidéo apparaît ainsi comme une mise en garde face à l’absence courante de prise en compte par les pouvoirs publics des différentes relations qui existent et donnent sens à un lieu public.
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Des lieux et des hommes

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Présentation

    "Patiences", installation vidéo de 6 minutes
    "Les gestes", vidéos de 3 x 12 minutes

    Pour ce projet présenté aux Journées du Patrimoine 2009, Élise Leclercq et la photographe Margaret Dearing ont abordé trois lieux de soins psychiatriques situés en région Flandres en s’intéressant aux relations entre les présences et l'architecture. En particulier les rapports que ces espaces rendent possible entre intérieur et extérieur au quotidien.

    Les lieux destinés aux soins psychiatriques sont peu connus et souvent uniquement perçus comme des lieux d’enfermement. Cette méconnaissance entraîne une perception stéréotypée et datée, loin de la réalité quotidienne et contemporaine de ces espaces de soin et des personnes qui y travaillent.

    Les vidéos réalisées par Élise Leclercq témoignent des présences et des gestes qui habitent ces espaces par des portraits filmés des salariés et des patients. Les photographies réalisées par Margaret Dearing témoignent des espaces architecturaux et suggèrent leur usage par les traces qui y sont laissées.

    Production : Conseil Général de la région Nord – Pas-de-Calais, EPSM Lille Métropole, Psychiatrisch Centrum O.L Vrouw Van Vrede de Menin, Belgique.
    Année : 2009
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • D'ici là

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Présentation

    Installation vidéo sur deux écrans de 2 x 18 minutes 30

    Avec la participation de Georg Ballin, Lamine Belaala, Bobga Cletus, Vincent De Wroblewsky, Jana Debrodt, Fränk Heller, Ewa Köhler-Mikonska, Roy Mahfouz, Maria Scharffenberger, Henry Tassenoy, Nihal Tunc

    Dans cette installation vidéo, la séparation, le déracinement, sont abordés à travers la recherche de nouveaux repères situés dans l’espace public de Berlin. Chaque intervenant participe à la construction physique et imaginaire de sa représentation.

    L’auto-mise en scène engage un processus de projection et de réflexion intime sur l’histoire et les parcours de chacun, situés à la périphérie de la "grande Histoire". Les paysages de la frontière germano-polonaise présentent une séparation territoriale qui évoque une autre temporalité faisant écho aux présences éphémères situées dans l’environnement urbain de Berlin.

    > Rencontres internationales Paris / Berlin
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Exposition Versions

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Présentation

    Exposition collective organisée par Céline Marique et Élise Leclercq

    Avec :
    Aurélie Gavras, Amélie Cabocel, Axel Claes, Amélie Dubois, Anne Kawala, Andréas Stathopoulos, Célia Jankowski, Collectif Guèr-bez, Conoculus Collective, Damien Guggenheim, Estelle Brun, Evgenija Wassilew, Florent Pinzuti, Julien Bruneau, Katia Gosselin, Laëtitia Badaut-Haussmann, Marc Shepers, Pauline Fouché, Rebecca Digne, 
    Sim Cha Chi, Tom Nisse, Virginie Grahovac

    En découvrant le texte "La fortune" de Georges Bataille, Céline Marique et Élise Leclercq ont souhaité le soumettre à d’autres personnes ayant une pratique artistique tout en sachant qu’il serait détourné, mis à mal et peut-être même vidé de son sens. L’ambition a été alors de créer une exposition collective à partir des réponses reçues suite à l’appel à projet lancé, sous la forme d’une cartographie ouverte échappant aux réponses hâtives et limitantes à ce texte. Ceci au regard du texte lui-même, ouvrant les possibles et se teintant différemment selon l’état physique et mental du lecteur.

    Production : Espace RTT, Céline Marique et Élise Leclercq
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Exposition Débords

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Présentation

    Exposition collective organisée par Pauline Fouché et Élise Leclercq

    Avec :
    Pauline Fouché, Anne Kawala, Gérald Kurdian, Élise Leclercq, Romain Métivier, Florent Pinzuti, Marie Voignier

    Dé-focaliser, dé-stabiliser et dé-sacraliser. Ce sont les prises principales de la lutte que se livrent récit et oeuvre dans les travaux des artistes présentés à l’exposition Débords.

    L’espace lui-même se trouve mis en récit soit l’exposition comme syntaxe. Chaque fois que le récit semble se suicider par le truchement de l’oeuvre dont la volonté lui repasse devant, c’est là paradoxalement que le récit peut renaître : dans la rencontre qu’il m’inspire avec son fantôme d’auteur dont je ne vois ni les lèvres ni le corps bouger mais que “j’entends” me dire quelque chose comme provenant du “ventre” de l’oeuvre.

    Production : Espace EN COURS, Pauline Fouché et Élise Leclercq
    Suite
    Thème : Arts plastiques
  • Positions - (pro)positions

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Présentation

    Cette installation a été réalisée en réponse à un concours d’urbanistes portant sur le réaménagement d’un square en skatepark, dans le quartier des Marolles à Bruxelles.

    Présentée par Recyclart au centre de l’exposition des projets d’urbanistes sélectionnés, l’installation souhaitait interroger le peu de prise en compte par ces mêmes urbanistes de la diversité des regards et des histoires s’exprimant autour d’un même lieu public. Dans l’exposition, un panneau séparait l’espace en deux, diffusant d’un côté la vidéo projection "Position" et de l’autre "(Pro)positions".

    Ce premier travail initia le film "Hors lieu", également réalisé dans le quartier des Marolles et produit par Recyclart.
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo
  • Nous on reste

    Il y a 10 ans

    / Expositions et résidences / Vous passez, nous on reste / Présentation

    Nous on reste
    Montage sonore de 45 minutes

    "Nous on reste" est un espace d’écoute ou les anecdotes, les convictions et les interrogations des habitants du quartier de la Bourgogne s’enchaînent, montées les unes avec les autres à la façon d’un palimpseste.

    Une voix survient, puis celle qu’on oubliait revient encore, et une autre fait surface : les représentations prennent corps à travers la diversité des parcours individuels, esquissant la possibilité d’une réflexion collective.
    Suite
    Thèmes : Arts plastiques, Vidéo