TOUS LES ARTICLES

  • Salon Métamorphose 2016

    Il y a 1 mois 

    / Actu / Brèves

  • Les questions de justice sociale et de développement étant au coeur du travail de Esprit Libre Production, c'est logiquement que nous produisons également des films en collaboration avec des agences de développement. 

    Six films courts réalisés et produits au Niger et en République Démocratique du Congo sur les projets d'écoute participative Dimitra de la FAO (Organisation des Nations-Unies, 2017).


    Visionner ici

    Les discriminations anti LGBT au Cameroun. (IRIN NEWS - ONU, 13')

    Visionner ici

    IN 2013, the EU Commission organised an extraorinary international donor conference on Mali, that led to € 3.25 bn pledges. Esprit Libre Production was commissionned the videos on existing EU projects in the areas of food security, water and sanitation, health, road infrastructures and waste management that were shown at the conference. (Click on the themes to watch).
    Suite
  • Amouraché de sa belle  Erena, pour Stephane,  le respect en est-il sauf?Respect de l'amour,certes,  sauf que... Stephane nous pose une question fondamentale à l'ère de l'amour 2.0...

  • L'histoire extraordinaire d'Ida Daussy, jolie normande, inconnue en France mais mégastar de la télévision en Corée du Sud!

  • Tumblr en partenariat avec Olympus

    Photographe officiel de la marque Olympus

    > Olympus Visionary : http://jean-erick-pasquier.tumblr.com
    Suite
  • Treize hommes ont été lâchés sur une île déserte du Panama entre janvier et février 2015 avec un seul but : survivre. Treize hommes car pas une femme n'a été castée pour la nouvelle série réalité d'aventures de M6, The Island seul au monde dont la diffusion est prévue le 19 mai à 20h55.Pendant 28 jours, les aventuriers n'ont ni eau, ni nourriture, ni abri. A la différence de Koh-Lanta,dont la nouvelle saison vient de débuter, il n'y a pas d'argent en jeu. Rien à gagner sauf sauver sa peau. Avant de partir à l'aventure, les candidats ont été briefés une journée sur les bases de la survie :1- Trouver un abri.2- Trouver à boire3- Trouver à manger.La production a mis à disposition des survivants, un téléphone satellite en cas de pépin. Elle a été plusieurs fois sollicitée pour intervenir sur des chutes ou encore des morsures d'animaux. Parmi les candidats, 4 réalisateurs/cadreurs confirmés afin de témoigner de l'aventure, dont le réalisateur Frederic Cristea

  • Autrefois terre d’extraction du granit, l’Ile Grande est aujourd’hui un havre de paix pour les oiseaux mazoutés, accueillis au centre de soins de la station de la Ligue de Protection des Oiseaux. En 1912, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) créé la réserve naturelle des Sept-Iles pour mettre fin au massacredes macareux moines. Depuis leur mise sous protection, ces îles, et l'estran qui les entoure, attirent bien d'autres espèces telles que le petit pingouin, le guillemot de Troïl, le cormoran huppé... et le célèbre fou de Bassan. Aujourd'hui, cette réserve abrite la plus importante colonie métropolitaine d'oiseaux de mer (25 000 couples). A 15 km de la réserve naturelle des Sept-Iles, le centre de soins de l'Ile Grande s’est spécialisé dans le sauvetage des oiseaux mazoutés suite aux marées noires du Torrey Canyon, de l'Amoco Cadiz et du Tanio en 1984. Aujourd’hui, le centre d’Ile Grande enregistre en moyenne 1000 entrées par an, dont la moitié sont des oiseaux marins, notamment des Goélands, des Guillemots de Troil, des Fous de Bassan et des Pingouins torda.

  • Muaythai

    Il y a 1 an

    / Reportage

    • 1 - 09-Muaythai
      09-Muaythai
    • 2 - 06-Muaythai
      06-Muaythai
    • 3 - 11-Muaythai
      11-Muaythai
    • + 35 media(s)
  • Dday

    Il y a 2 ans

    / Reportage

    • 1 - DEBAR 598
      DEBAR 598
    • 2 - DEBAR 643
      DEBAR 643
    • 3 - DEBAR 136
      DEBAR 136
    • + 24 media(s)
  • CITADEL

    Il y a 2 ans

    / Actu / Citadel

    Les géométries y sont flatteuses, impressionnantes, inépuisables, presque trop faciles
    pour le photographe qui  cherche à y collectionner des lignes, des superpositions
    monochromes ou colorées, des figures inattendues, des réflexions, des perspectives,
    des surprises…, il y est envoûté, il s’y perd et réinvente des constructions d’architectures
    improbables, presque impensées.
    Cette foison de compositions monumentales qui le contraint à regarder très loin,
    très haut, très large, lui fait redouter plus d’une fois que ces tours se métamorphosent
    en Moloch de Metropolis ou qu’elles rejouent PlayTime.

    L’homme y vient en cherchant l’entrée, forcément à pied, par de multiples et complexes
    souterrains ou passerelles qui enjambent le fossé du boulevard circulaire.
    Au milieu de l’immense parvis de la « Citadel » où il espérait trouver une sorte de refuge
    en même temps que la lumière ; il est perdu, écrasé, minuscule personnage à l’échelle
    d’une maquette dans un impressionnant et perpétuel chantier. Dans ce dédale,
    il est travailleur le jour, parfois habitant la nuit, mais toujours anonyme et solitaire
    dans cet univers sec et minéral. Il est petit, petit au centre de cette interminable
    « Citadel » où l’on compte, pense, gère, projette, achète, vend, crée peut-être,
    mais si vite qu’on y a juste oublié la dimension humaine ; cependant, ici deux enfants
    pataugent tout de même dans la grande fontaine d’Agam.