TOUS LES ARTICLES

  • Moir - Poésie & raki

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    Moir - Poésie & raki
    Ce – Moir – est ce qui me reste de la première fois que j’ai goûté le vrai pur raki d’Albanie.C’était à La Guillotine à Montreuil, dernier véritable lieu de poésie résistante. J’étais invitée à lire quelques poèmes de mon ami Idlir Azizaj, traduits en anglais par Jack Hirshman de passage à Paris pour l’occasion. Alors nous avons lu. « Verbstones » d’Idlir Azizaj et « Arcanes » de Jack Hirschman. Et j’ai eu confirmation qu’être poète, c’est d’abord être une voix. Et ce soir-là, elles étaient belles les voix, et incarnées, ici, en français, en anglais, et en albanais. 12 avril 2015, AL

    Idlir Azizaj est un poète albanais, ayant traduit dans sa langue Beckett, Artaud, et des poètes américains, notamment Allen Ginsberg, et vivant en France. Jack Hirshman est un poète américain de la Beat Génération, ami d’Allen Ginsberg, vivant à San Francisco.

    > Crédit photo @ Guillemette Buffault à La Guillotine Montreuil 2015

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme – Moir –
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire, 
    comme un reflet moiré, un trésoire.
    Aurore Laloy.
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

    • 1 - 11222668_1624421771104340_5353943153281152859_o
      11222668_1624421771104340_5353943153281152859_o
    • 2 - Conducteur-cabaret-la-raison-cogna
      Conducteur-cabaret-la-raison-cogna
    • 3 - 10407494_10206719122242371_508575723779954378_n
      10407494_10206719122242371_508575723779954378_n
    • + 13 media(s)
    Voici ce qui restait dans mon sac après mon voyage au pays de « La Raison Cogna » anagramme parfait du nom de mon ami Nicola Sornaga, réalisateur et gagman romain qui organisa au Lac à Bruxelles pendant deux semaines un festival autour de l’oeuvre des deux protagonistes vivants et principaux de ses films : Le dernier des immobiles, ou grand poète Matthieu Messagier, et Monsieur Morimoto, dont on peut peut toujours voir la silhouette traverser Belleville.

    Il y eut un grand cabaret final qui fait cogner la raison à nos tempes de clochards célestes et qui se réécoute éventuellement ici :
    La raison cogna °° à l’Hôtel Paradoxe °° 1
    La raison cogna °° à l’Hôtel Paradoxe °° 2

    12 mai 2015, AL

    > Crédit photos@ Julie Carvalho
    @ Cayo Scheyven / Le Lac@ Service des Urgences Poétiques

    Suite
  • Moir - Hors la voix

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    Ce – Moir – est ce qui me reste d’un jour où j’étais tranquillement assise au fond d’un bus en train d’écrire dans mon carnet, et qu’une femme m’a dit : " Ne pouvez-vous pas faire ça chez vous ? ". Je me suis longtemps demandé ce qui avait pu gêner cette femme dans mon corps écrivant. Du coup, elle m’a fait jaillir cette phrase qui est devenue comme un manifeste. Merci.

    22 avril 2015, AL


    > Crédit photo @ Service des Urgences Poétiques

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme – Moir –
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire,
    comme un reflet moiré, un trésoire.
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

  • Moir - HP La raison cogna

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    • 1 - 11222668_1624421771104340_5353943153281152859_o
      11222668_1624421771104340_5353943153281152859_o
    • 2 - Conducteur-cabaret-la-raison-cogna
      Conducteur-cabaret-la-raison-cogna
    • 3 - 10407494_10206719122242371_508575723779954378_n
      10407494_10206719122242371_508575723779954378_n
    • + 13 media(s)
    Ce – Moir – est ce qui restait dans mon sac après mon voyage au pays de « La Raison Cogna », anagramme parfait du nom de mon ami Nicola Sornaga, réalisateur et gagman romain qui organisa au Lac à Bruxelles pendant deux semaines un festival autour de l’oeuvre des deux protagonistes vivants et principaux de ses films : Matthieu Messagier, Le dernier des immobiles, et Monsieur Morimoto.

    Il y eut un grand cabaret final qui fait cogner la raison à nos tempes de clochards célestes et qui se réécoute éventuellement ici :
    La raison cogna °° à l’Hôtel Paradoxe °° 1
    La raison cogna °° à l’Hôtel Paradoxe °° 2

    12 mai 2015, AL

    > Crédit photos
    @ Julie Carvalho
    @ Cayo Scheyven / Le Lac
    @ Service des Urgences Poétiques

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme – Moir –

    Ca gît en moi, dedans ma mémoire,
    comme un reflet moiré, un trésoire.
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

  • Moir - Feu de voix

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    • 1 - feu2
      feu2
    • 2 - feu1
      feu1
    Ce – Moir – est ce qui me reste d’une envolée de voix dans le cirque électrique avec la belle Automne Lajeat au violoncelle, Tarzana Foures au trapèze et moi au texte, c’était en mai au Festival La Voix Est Libre / Jazz Nomades avant la grande Brigitte Fontaine. A écouter/voir ici : °° Sylvia °° Feu de voix °°

    « Feu à nos rêves, paix à nos forêts ». SYLVIA, vingt-quatre heures de la mémoire d’une forêt en hommage à Sylvia Lacan-Bataille, possesseuse de l’Origine du Monde, tableau de Gustave Courbet caché derrière un panneau de bois peint par André Masson et représentant une forêt. Exposée en 2015 à la galerie Nivet-Carzon, 75004 Paris, ‪http://nivet-carzon.com. Tarot et vinyl de poésie post-rock à vendre sur mon site. 4 juin 2015, AL

    Crédit photo @ Service des Urgences Poétiques

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme - Moir -
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire, 
    comme un reflet moiré, un trésoire. 
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

  • Moir - Pythiée

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    • 1 - Gonzine5 - 2
      Gonzine5 - 2
    • 2 - erose
      erose
    • 3 - IMG_4776
      IMG_4776
    • + 15 media(s)
    Ce – Moir – est ce qui me reste des prédictions d’Erose, pythie déglinguée déclamant choeur poésie oracle, ayant prévu sa propre chute, à la minute près. Qu’elle repose en paix, Erose(p). 12 Novembre 2015, AL

    Crédit photo © Aurore Laloy / Service des Urgences Poétiques 2015

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme - Moir -
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire, 
    comme un reflet moiré, un trésoire. 
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

  • Moir - Ô mère

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    • 1 - DSC_0064
      DSC_0064
    • 2 - DSC_0030
      DSC_0030
    • 3 - DSC_0093
      DSC_0093
    • + 9 media(s)
    Ce – Moir – est ce qui me reste d’un atelier d’écriture de - livrets, interprétation vocale et enregistrement d’opéras radiophoniques - que j’ai mené auprès des élèves de 6ème6 de monsieur Clément Léonard au collège de l’Hay-les-roses. Et avec leurs deux petits opéras autour de l’Odyssée d’Homère version ultra-contemporaine, les élèves de 6ème6 ont raflé le prix spécial du concours « L’écrire et le dire » !!! Pourtant, même si pendant les ateliers, l’excitation était à son maximum, ce n’était pas acquis que nous allions réussir à enregistrer, entre les rires bêtes, les voix qui muent, les filles qui voulaient faire les cyclopes, les garçons les sirènes et le gigantesque débordement d’émotions propre au travail sur la voix. Et pourtant, quand le micro s’allume . .. Tenez, jetez une oreille en coulisses :

    > Une minute de beatbox de cyclope >
    > Vingt secondes de choeur – mère, ou quand même la sonnerie s’y met, mais que les enfants restent super-concentrés >


    Les objets sonores « Bye Bye le cyclope » et « Sirènes vidéos » sont à écouter bientôt sur le site du concours « L’écrire et le dire ».

    Crédits écriture & interpétation : les élèves de 6ème6 de Clément Léonard / Réal.: Aurore Laloy / Montage son: François Ramstein / Service des Urgences Poétiques / Coordination: Elise Dammarez de Labelle Ecole.
    Photos @ Sofi Hémon

    Dimanche 22 mai 2016, AL

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme - Moir -
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire, 
    comme un reflet moiré, un trésoire. 
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

  • Moir - Crue

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    • 1 - IMG_8986
      IMG_8986
    • 2 - IMG_9151
      IMG_9151
    • 3 - IMG_9058
      IMG_9058
    • + 3 media(s)
    Ce – Moir – est ce qui me reste d’une exposition collective de polyptyques de dix femmes artistes orchestrée par Rugiada Cadoni à l’Espace Secret à Paris où je présentais, installé à l’arrache sur un arbre – poutre, un cadavre exquis sonore de confessions sur la forêt à écouter sur cassette. Un extrait à découvrir ici >>>

    Pendant ce temps-là, au-dehors, la Seine était en crue et débordait de son lit. Dimanche 5 juin 2016, AL

    © Aurore Laloy / Service des Urgences Poétiques


    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme - Moir -
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire, 
    comme un reflet moiré, un trésoire. 
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

  • Moir - Beaumer

    Il y a 4 ans

    / DISCOBIBLIO / moirs

    • 1 - Beaumer 1996
      Beaumer 1996
    • 2 - Beaumer 2016
      Beaumer 2016
    • 3 - chloe clara 1996
      chloe clara 1996
    Ce – Moir – est une photo que je retrouve en butant par hasard dans une valise pleine de carnets et de souvenirs.

    Quelques photographies ratées et non facturées, mon carnet de l’été 1996, quelques notes prises sur des feuilles volantes pour un roman futur. J’avais à peine vingt ans, le bac en poche, nous allions marcher au crépuscule pour trouver l’inspiration avec la délicieuse Colette sur la plage de Beaumer, loin des sarcasmes d’une belle-mère qui ne tolérait pas que l’on puisse préférer s’enfermer pour écrire le jour plutôt que de bronzer, et ma vie s’ouvrait, entre Le Bleu du ciel et La vie est ailleurs, tout était encore à inventer, et mon plus fort désir, celui de l’écriture, ne m’a finalement jamais quitté.

    Ce qui me reste de vingt étés :
    - Diptyque plage de Beaumer : 
    numérique 2016 / argentique 1996.
    Fragments pour un roman érotique 1996.
    © Aurore Laloy / Service des Urgences Poétiques

    Juillet 2016. Le même désir d’écrire toujours aussi fort. Vingt étés plus tard. Tout est encore à inventer. L’été à nouveau. Mon moment privilégié. Deux mois de « chambre à soi ». Démarre demain quand le cercle de la nouvelle lune disparaîtra totalement du ciel. Parfois, peut-être, au milieu d’une angoisse nocturne, je me lèverai pour vous donner signe de vie sur cette zone d’autonomie virtuelle qu’est L’EPIPHYTE : www.lepiphyte.com

    Je vous souhaite de belles vacances à tous.
    Dimanche 3 juillet 2016, AL

    Suivez mes moirs aussi sur la zone d'autonomie virtuelle partagée qu'est www.lepiphyte.com
    Ca se prénomme - Moir -
    Ca gît en moi, dedans ma mémoire, 
    comme un reflet moiré, un trésoire. 
    Aurore Laloy
    Suite

    Ca se prénomme - Moir -

    • 1 - Gonzine 6
      Gonzine 6
    • 2 - Gonz 6
      Gonz 6
    Le Numéro 6 du Gonzine, ce fanzine enragé pour gonzesse fait et relié à la main par ma copine Sarah Fisthole, si vous avez de la chance est peut-être encore disponible sur son site : www.sarahfisthole.fr

    Ce numéro sexe s'appelle MADAME SATAN. 
    53 auteures, 180 pages, couverture lino 2 passages, petit poster en déployé play-mate de l’enfer.

    Avec le gynecée de l'enfer
    Alizée Adams
    Anna Serra
    Anais Barrachina
    Ann Blake
    Aria Ann
    Anne Van der Linden
    Anne-Sophie Malice
    Audrey Faury
    Audrey La Delfa
    Aurore Laloy
    Benett
    Carla Bruno
    Caroline Sury
    Claire C.
    Claire Carré
    Céline Maltère
    Claire Morel
    Chloé Mathiez
    Corinne Halbert
    Côtelette
    Crocuta Crocuta
    Evdokia Kimoliati
    Fanny Devaux
    Fanny Fa
    Flore Kunst
    FrankieM
    Jaky Labrune
    Julie Lorinet
    Karyn Kadah
    Kymberly Clark
    Lea  Belette
    Lia VéLohr
    Magdalena Vexenat
    Marlène Tissot
    Marine Penouet
    Nadia Von Foutre
    Osmose Curves
    Pole Ka
    RAC
    Rachel Deville
    Raphaele Sellès
    Sarah Fisthole
    Sarah Schatzberger
    Sarah George
    Saralisa Pegorier
    Sophie Laronde
    Stéphanie Chardon
    Tarte Tatin
    Tristan des Limbes
    Valentine Gallardo
    Viola Corp
    Yokogaga 

    Visuel © les auteures du gonzines et / Sarah Fisthole

    Suite