TOUS LES ARTICLES

Jacques Grison

Jacques Grison

Photographe

grison.metaproject.net

Jacques Grison est un photographe spécialiste du domaine de la santé. Il crée en 1985 l’Agence photographique d’illustration santé Goivaux qui deviendra, en 1992, le département santé de l’agence Rapho. Il s’oriente vers la photographie reportage humaniste et réalise de nombreuses séries notamment pour le Ministère de la Culture dans le cadre de jeunesse en France en 2001 exposée à Visa pour l’image. Une rétrospective de dix ans de photographie sur le handicap « La vie malgré tout » sera exposée à la galerie Fiat et Cause à Paris la même année. En 2010 l’association le rire médecin lui confie le projet phare de son vingtième anniversaire, Le livre « Nez rouges, blouses blanches » est édité aux Impressions nouvelles fin 2011 et la Mairie de Paris accueille une grande exposition intitulée « Nez rouge toi- même ! » début 2012. Trente années de pratique photographique donc, passant de l’imagerie technique et scientifique au reportage à caractère social, de l’exploration sans fin des territoires de la mémoire aux témoignages multiples sur la vie des hommes.
  • Nez rouges, nous-mêmes !

    Il y a 8 ans

    / Photo / Séries

    • 1 - Ariane Ascaride
      Ariane Ascaride
    • 2 - François Cluzet
      François Cluzet
    • 3 - Anny Duperey
      Anny Duperey
    • + 17 media(s)
  • Nez rouge toi-même !
    Pour  célébrer tout à fait le vingtième anniversaire de l’association Le Rire Médecin et la sortie du livre Nez rouges, blouses blanches, il fallait trouver un lieu d’exposition à la dimension de l’événement. C’est chose faite.

    L’Hôtel de ville de Paris accueille l’exposition* Nez rouge toi-même !
    du 18 janvier au 18 février 2012

    Jacques Grison y présente 80 photographies issues du livre, 20 portraits en noir et blanc des 20 ambassadeurs qui soutiennent l’association et y a invité 5 plasticiens déclinant le fil rouge Une valise pour traverser l’archipel de l’hôpital.

    Les ambassadeurs :
    Simon Abkarian, Ariane Ascaride, Arturo Brachetti, Clara Plume, Clarika, François Cluzet, Fanny Cottençon, François-Xavier Demaison, Anny Duperey, Karim Dridi, Julie Ferrier, Maud Fontenoy, Sara Giraudeau, Axel Kahn, Olivier Marchal, Serge Moati, Marie Nimier, Pierre Perret, Jean-Michel Ribes, Zinedine Soualem
    Les plasticiens :
    Laïlah Simonds et les enfants hospitalisés à l’Institut Gustave Roussy, Katia Mourer, Claire Chevalier, Philippe Poirot et Remi Malingrey

    Jacques Grison est un très grand photographe. Par le talent indéniable, bien sûr. Mais aussi et surtout par la simple humanité qu’il transmet dans chacun de ses portraits, de ses cadrages, de son regard. Pour avoir eu la chance de travailler avec lui et de le connaître depuis vingt ans (déjà), je puis attester que cette simplicité n’est pas le fruit d’un savant calcul de posture. La simplicité, marque des grands, est en Jacques parce qu’il a fait le tour des vanités et ne sait être autrement que sincère face au sujet qu’il observe. Son objectif photographique se confond avec sa soif permanente, sa passion de l’Homme.
    Le travail fait pour la remarquable association « Le Rire Médecin » créée par Caroline Simonds (alias Dr Josette Girafe) et présidée par le Pr. Alain Fischer (à qui l’on doit entre autres le premier essai de thérapie génique significatif sur l’homme – les bébés-bulle) ne traduit rien d’autre. L’exposition pour les 20 ans de l’association, intitulée « Nez-rouge toi-même » est un délice d’émotion et d’humanité qui réchauffe clairement le cœur et permet de revoir à la hausse la vision modérément enthousiaste qu’on peut parfois avoir de ses contemporains. Merci à la mairie de Paris de permettre ce coup d’optimisme apaisé. Entre une visite au Bhv voisin (et en soldes) et une autre à votre vieille cousine (celle qui loge rue des Barres), ménagez-vous 20 minutes de respiration à la mairie de Paris (la grande, la vraie, dans le 4e), entrez par le parvis principal (carrément) et ouvrez grandes vos mirettes, ça peut vous tenir tout un week-end (et au-delà, bien sûr).

    Denis Allard (DailyBrief – www.brief.fr)

    Suite
  • 7 ailleurs

    Il y a 9 ans

    / Photo / Séries

  • L'école et son miroir
    Contribution de 30 photographies dans
    L'école et son miroir
    Regards croisés sur l'école d'hier et d'aujourd'hui

    Philippe Meirieu , Jean-Bertrand Pontalis
    Edition Jacob-Duvernet, Paris 2011
    Suite
  • Nez rouges, blouses blanches
    Après Mineurs, les derniers seigneurs du charbon (Flammarion) et Le jour où j’ai changé de vie (AFPA Editeur), Jacques Grison récidive pour la troisième fois en compagnie de l’écrivain Bernard Mathieu.
    A l’occasion de son 20ème anniversaire, l’association Le Rire Médecin a confié à Jacques Grison les reportages dont sont issues les 200 photographies du livre : Nez rouges, blouses blanches.
    6 mois d’immersion dans 10 hôpitaux et une trentaine de services de pédiatrie pour rendre compte du travail des clowns à l’hôpital et pour tenter de percevoir le talent de ces distributeurs de remèdes contre la morosité et le chagrin.
    Avec son tact et son savoir faire bien connus, Jacques Grison nous fait partager dans cet « archipel ignoré » qu’est l’hôpital, un voyage poignant, tendre et souriant. Une fois encore, il nous offre ces instants privilégiés qu’il cherche: ces moments de grâce où l’échange s’établit tout à fait, ces moments magiques et fugitifs où la confiance est telle que l’image semble offerte.

    « Ces photographies sont pour moi l’occasion de témoigner de la méthode simple et juste que le Rire Médecin a mis en place pour être présent auprès d’enfants dont la vie quotidienne est gravement privée d’insouciance »

    Nez rouges, blouses blanches

    Jacques Grison

    Textes : Bernard Mathieu
    Impressions Nouvelles et Le Rire Médecin Editeurs
    Suite
  • Enfant de Verdun

    Il y a 9 ans

    / Photo / Séries / Verdun, 30 000 jours plus tard

    L'enfant de Verdun
    Un document de Jacques Grison pour les nouveaux médias

    Comment raconter la guerre 14-18 à ceux qui ne l'ont pas vécu ?

    Aujourd'hui, il n'y a plus d'anciens combattants vivants.
    Pourtant, la première guere mondiale et la bataille de Verdun continuent de résonner dans notre histoire.

    Jacques Grison est le petit fils de deux poilus.
    Originaire de Verdun, il a arpenté pendant 10 ans les anciens champs des combats, ceux où il jouait à la guerre quand il était enfant.
    Il y a retrouvé des marques stupéfiantes de la guerre.
    Comme si elle s'était terminée hier.

    Au fil de ses images impressionnantes - paysages bouleversés, ruines de villages martyrs, objets personnels des soldats - Jacques Grison nous fait découvrir les fantômes de l'une des plus grandes batailles du XXe siècle.

    Un documentaire réalisé pour les nouveaux médias- médias en ligne, podcasts, écrans embarqués, écrans d'exposition...

    Fiche technique

    Durée : 6'30
    Langues : VO en français avec versions sous-titrées en français, anglais, allemand.
    Production : NARRATIVE / Laurence Bagot & Cécile Cros
    Auteur : Jacques Grison
    Réalisation & montage : Nicos Argillet & Marc Payen
    Son : Greg Corsaro
    Sous-titres : Johanna Möhring & Cindy Babsky
    Calendrier : Prêt à diffuser le 31 août 2008 - Lancement lors du 90ème anniversaire de l'armistice le 11 novembre 2008.

  • La photographie sociale
    J'ai le plaisir de vous annoncer que le numéro 126 de Photo Poche - Actes Sud est sorti il y a quelques semaines.
    Il est consacré à La photographie sociale et Robert Delpire a bien voulu m’associer aux 64 photographes retenus pour tenter de faire mieux connaître ce pour quoi ceux qui pour tout ou partie ont consacré leur travail au Devoir de voir.


    Introduction, commentaires et glossaire de Michel Christolhomme.

    "Ce livre est aussi un hommage aux victimes, et nous souhaitons qu’il soit une incitation à lutter contre les problèmes sociaux d’aujourd’hui".
    Robert Delpire

    "Nous savons parce que nous voyons. Et parce que les images existent, nous ne pourrons plus jamais dire que nous ne savions pas".
    Michel Christholhomme.
    Suite
  • Rétrospective

    Il y a 11 ans

    / Expo

    1996 :  Arbres de vie
    • Hôpital de Quincy-sous-Sénart (91) - (exposition permanente)

    Soutenir, combattre, vivre , 9 ans d’actions de l’AFM
    • Maison de Radio-France - Paris

    1997 : Soutenir, combattre, vivre , 9 ans d’actions de l’AFM

    • Laboratoire Généthon - 91 Evry
    • Institut de Myologie - Paris
    • Palais des Congrès de Versailles
    • Mairie d’Ajaccio
    • Hôtel de la région Aquitaine - Bordeaux
    • Parc Floral - Paris
    • Théâtre de Perpignan
    • Lycée Français de la Principauté d’Andorre
    • Hôtel du département du Lot et Garonne - Agen
    • Passage Clemenceau - Dijon
    • Mairie de Joué-les-Tours (31)
    • Centre Culturel d’Etampes
    • Maison de la Culture de Montauban
    • Cinéma l’Autan de Ramonville St-Agne (Toulouse) / 1er Festival “Cinéma et handicap”.

    Arbres de vie
    • Festival de l’Arbre de Nanthiat (24)

    Lycée, Egalité, Fraternité, le handicap à l’école
    • 1er Festival du film d’Insertion - CNAM Paris

    1998 : Lycée, Egalité, Fraternité, le handicap à l’école
    • Salle Gaveau – Paris (75)

    Soutenir, combattre, vivre , 9 ans d’actions de l’AFM
    • Salle de l’Arsenal - La Rochelle (17)
    • Chambre de Commerce - Lille (59)
    • Forum des Sciences - Villeneuve-d’Ascq (59)
    • Salle Municipale - Béthune (62)

    Verdun, 30 000 jours plus tard...
    • Maison des Associations - Spincourt (55)

    1999 : Verdun, 30 000 jours plus tard...

    • Cercle mixte de Garnison -  Verdun (55)
    • Hôtel de Région – Metz (57)
    • Abbaye des Prémontrés -  Pont-à-Mousson (54)
    • Grenier à Grain -  Vézelyse (54)

    Lycée, Egalité, Fraternité, le handicap à l’école :
    • Mairie du Xème - Paris

    Soutenir, combattre, vivre, 9 ans d’actions de l’AFM
    • Hôtel du département – Marseille (13)
    • Opéra Comique - Paris

    Au delà de la compétence, l'humain (travailleurs médico-sociaux)
    • Cité des sciences et de L' industrie - Paris

    2000 : Lycée, Egalité, Fraternité, le handicap à l’école
    • Médiathéque de Vandoeuvre-les-Nancy (54)
    • Mairie de Rueil Malmaison (92)

    Signes de vie
    • Fondation Clair Bois Lancy/Genève - (exposition permanente)

    Soutenir, combattre, vivre, 9 ans d’actions de l’AFM
    • Téléthon - Champs de Mars/Paris

    Résonances ou le musée au risque de l’art
    • Ecomusée de Fresnes (94) - (contribution à l’exposition collective)

    La première Génopole
    • Génépole d'Evry (91) - (exposition permanente)

    2001 : Verdun, 30000 jours plus tard...
    • Mairie de Nancy (54)
    • Médiathèque de Forbach (57)

    Lycée, Egalité, Fraternité, le handicap à l’école
    • Abbaye de Noirlac (18)
    • IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel) - Nancy (54)

    Signes de vie
    • Le Studio - Tours (Festival Art et handicap)

    Arbres de vie (Nouvelle exposition)
    • Espace Saint-Louis - Bar-le-Duc (55)

    Nous n’irons pas à la mine...
    Commande du Ministère de la Culture : La jeunesse en France en l’an 2000
    • 13ème Festival International du photojournalisme Visa pour l’Image - Perpignan (66)

    La vie, malgré tout ...
    Le handicap, 10 ans de photographie
    • Galerie Fait et Cause - Paris (10ème).

    2002 : Verdun, 30000 jours plus tard...

    • IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel) - Nancy (54)

    2003 : La vie, malgré tout ...
    Le handicap, 10 ans de photographie
    • Musée d’Art et d’Histoire d'Auxerre (89)

    Nous n’irons plus à la mine...
    • 15ème Festival International du photojournalisme Visa pour l’Image - Perpignan (66)
    • Centre Saint-Jacques - Metz (57)

    Nous n’irons pas à la mine...
    Nous n’irons plus à la mine...

    • Carreau de l'UE de la mine de Freyming-Merlebach - (57)

    Arbres de vie
    • Le Grand-Angle - Voiron (38)

    Cegetel et la formation continue
    • Centre de formation - Paris La Défense - (exposition permanente)

    2004 : Nous n’irons pas à la mine...

    • Médiathéque de Forbach (57)

    Nous n’irons plus à la mine (2)...
    • Carreau de l'UE de la Houve - Creutzwald (57)
    • Hôtel de région de Lorraine - Metz (57)
    • Centre Photographique d’Ile de France - (Témoins d’histoire - coll. Du FNAC)

    Verdun, 30 000 jours plus tard...

    • Centre Mondial de la Paix - Verdun (55)
    • Hôtel du département de la Meuse - Bar-le-Duc (55)

    Au-delà du lien,
    Les travailleurs médico-sociaux du département de la Meuse
    (commande du Conseil général)    
    • Hôtel du département de la Meuse - Bar-le-Duc (55) (mai 2004)

    2005 : Nous n’irons plus à la mine...
    • Ministère de la Culture et de la Communication (Paris)
    • Galerie Cosmos (Paris)

    La vie, malgré tout ...
    Le handicap, 10 ans de photographie
    • Grand Théâtre de Genève (Suisse)
    • Festival “Au bonheur des mômes” du Grand-Bornand (74)

    2006 : Nous n’irons plus à la mine...
    • Mairie de Bouligny (55)
    • Musée d’Art et d’Histoire d’Auxerre (89)        
    • Salon de l’Image de Romainville (93)

    Verdun, 30000 jours plus tard...
    • Le Grenier - Talant (21)

    Clichy sans cliché
    (exposition collective avec Jeanne-Evelyn Atwood, Marc Riboud, William Klein,
    Yann Arthus-Bertrand, Paolo Roversi, …)
    • Espace 93 à Clichy-sous-Bois (93)
    • Mairie de Paris (75)
    • Hôtel de Région – Poitiers (86)

    Téléthon, un combat à visage humain
    • Hall de France Télévision - Paris
    • Espace Electra - Paris
    • Esplanade des Champs Elysées - Paris

    2007 : Une vie à construire
    (pour la Fondation Wieth)
    • Stade Charletty – Paris

    Clichy sans cliché
    (exposition collective avec Jeanne-Evelyn Atwood, Marc Riboud, William Klein,
    Yann Arthus-Bertrand, Paolo Roversi, …)
    • Hôtel de Région – Nantes (44)
    • FIAP Jean Monnet - Paris

    La vie, malgré tout ...
    • Médiathèque de Forbach (57)

    Nous n’irons plus à la mine...
    • Centre culturel Allende - Saint-Malo (35)

    Seize
    • Communauté de communes du pays de Revigny (55) –
    (Festival Cop’Art 2007)

    2008 : Nous n’irons plus à la mine...
    • Itinérance dans les principales villes d’Argentine
    (organisée par le Fond National d’Art Contemporain)

    7 ailleurs, un tour du monde du handicap
    • Espace Electra – Paris

    Une traversée photographique du XXème siècle (Exposition collective)
    • BDIC – Hôtel national des invalides / Paris

    Verdun, 30000 jours plus tard... (Nouvelle exposition)
    • Arc de triomphe – Paris (75)

    2009 : Verdun, 30000 jours plus tard...
    • Centre Mondial de la Paix – Verdun (55)

    Clichy sans cliché
    (exposition collective avec Jeanne-Evelyn Atwood, Marc Riboud, William Klein,
    Yann Arthus-Bertrand, Paolo Roversi, …)
    • Maison de quartier du Breil – Nantes-Doulon (44)

    7 ailleurs, un tour du monde du handicap
    • Espace Bayer Crope – Lyon (69)
    • Maison Départementale des Personnes Handicapées – Tours (37)

    Nous n’irons plus à la mine...
    Itinérance organisée par l’Alliance française au Brésil
    et le Fond National d’Art Contemporain

    • Alliance française de Rio de Janeiro - Brésil
    • Alliance française de Rio de Curutiba - Brésil
    • Alliance française de Rio de Sao Paulo – Brésil
    • Alliance française de Rio de Manaus - Brésil

    2010 : Verdun, 30000 jours plus tard...

    • Verdun Expo – Verdun (55)

    7 ailleurs, un tour du monde du handicap
    • centre socioculturel Georges Déziré – St Etienne du Rouvray (76)
    • Mairie de Saint-Etienne (42)

    Nous n’irons plus à la mine...
    • Alliance française de Belém - Brésil

    2011 : 7 ailleurs, un tour du monde du handicap

    • Bibliothèque de Chamonix (74)

    Clichy sans cliché
    (exposition collective avec Jeanne-Evelyn Atwood, Marc Riboud, William Klein,
    Yann Arthus-Bertrand, Paolo Roversi, …)
    • FIAP Jean Monnet – Paris
    • Info-Café Berlin-Paris – Berlin

    - 2012 : Nez rouge toi-même !
    • Mairie de Paris
    Suite
  • Verdun, 30 000 jours plus tard

    Il y a 10 ans

    / Photo / Séries / Présentation

    Verdun, 30 000 jours plus tard
    Lorsque j’ai ressenti la nécessité de porter sur Verdun le regard du photographe que j’étais devenu, je     suis allé photographier des objets dans des lieux dont j’imaginais qu’ils étaient vides. Or, j’ai constaté très rapidement que je ne faisais que poser mes pieds sur des empreintes d’hommes. J’ai cherché à lire ces empreintes et parfois des visages me sont apparus, comme s’il me demandaient de ne pas détourner le regard.
    J’ai soigneusement construit mon projet et quand il a été prêt, je me suis mis à l’œuvre. Je n’ai jamais été maître du sujet, c’est lui qui m’a conduit, du début à la fin.

    Comme le dit Christian Bobin, je n’ai pas cherché l’intelligence mais à ressentir ce qui est déterminant dans mon incarnation. A l’écart de l’agitation et de la foule, j’ai trouvé le silence qui permet de regarder et de sentir.

    J’ai tout juste cherché mes meilleurs outils. J’ai choisi de travailler en couleur pour m’écarter des photographies d’époque et éviter la tentation de réinvestir les univers magnifiques de quelques confrères.

    La rédaction de ces quelques lignes m’a conduit à relire la mémoire inconsciente du regard de Régis Durand, puis L’imaginaire d’après nature de Henry Cartier Bresson.
    Et au beau milieu de ces réflexions un peu compliquées, une conversation m’est revenue ; c’était il y a quelques mois, à Paris, sur le Pont des Arts, j’avais une discussion sur la photographie avec Willy Ronis,     et pour conclure, le regard au loin, l’articulation lente et appliquée, il me cita le Talmud : « Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont, nous les voyons telles que nous sommes ».
    Suite
  • Signes de vie

    Il y a 10 ans

    / Photo / Séries / Présentation

    Signes de vie
    La Fondation Clair Bois, crée il y a 25 ans, gère trois établissements destinés à l’accueil et à la prise en charge d’enfants, adolescents et adultes polyhandicapés.
    Elle propose, selon la spécificité de chaque établissement, internat, externat, appartements, les soins médicaux, infirmiers et de physiothérapie, ainsi que des accompagnements éducatifs, scolaires, toutes les activités ludiques possibles et des contacts permanents avec l’extérieur.
    Cette Fondation privée est subventionnée tant par le Canton de Genève que par la Confédération Helvétique.
    Situés à Petit-Lancy, Chambésy et Pinchat, dans l’agglomération de Genève, les trois établissements sont coordonnés par une direction générale.

    Lorsqu’on croise des enfants ou adolescents aussi touchés par les handicaps, moins de 5% communiquent par la parole, beaucoup ont un comportement déroutant ou incompréhensible, voire inquiétant. On se laisse à penser que toute relation est impossible.
    Or, si l’on s’arrête, de ces visages parfois déformés, agités ou figés surgissent des regards et de ces regards, tous les échanges que permet la vie.
    J’ai souhaité tout simplement m’arrêter, et avec un appareil photo, immobiliser, comme pour prolonger ces instants magiques de la rencontre.

    Au coté de ces jeunes, des personnes exceptionnelles stimulent ces étincelles de vie,
    les accompagnent au quotidien, dispensant les gestes nobles comme les plus ingrats, les soins, stimulations, attentions et la tendresse avec un professionnalisme et un engagement rares.

    Ce sont ces signes de vie que j’ai tenté de photographier.

    Jacques Grison
    Suite