Je viens de Ehden qui est notre ville d’origine. Je me souviens que mes parents prenaient leurs bagages et les mettaient dans un taxi : ils prenaient tout, les vêtements, le frigo, les lits et montaient pour trois mois à Ehden, puis redescendaient tout à Zgharta pour l’hiver. Maintenant on continue de passer d’une maison à l’autre, mais on a tout en double. Ce qui me semble le plus surprenant, c’est que ce sont deux villes différentes mais on y voit les mêmes personnes, les mêmes visages.

Il y a quelques années, j’ai fait le choix de revenir vivre au Liban. Je suis diplômé d’une université canadienne, je parle plusieurs langues, j’ai pas mal d’expérience professionnelles dans des emplois très bien payés mais j’ai ressenti le besoin de rentrer vivre à Ehden pour mon bien-être, pour être proche de ma famille et dans mon pays. J’adore le Canada mais aucun endroit n’est chez moi là-bas, ma maison est au Liban, à Ehden. Je me sens comme un poisson dans l’eau ici. Et si je ne suis plus au Liban, je ne peux pas survivre, je me sens suffoquer. J’aime ma vie de maintenant et je m’en contente bien.

De Ehden à Zgharta

Il y a 3 ans

/ Photographies

META - De Ehden à Zgharta - HSOICHET-DEEHEDENAZGHARTA-23