Davide Bertocchi
Apologie de l’aléatoire (Pendolo) - 2012

Plâtre, cable d’acier, laiton, 28 cm de diamètre, 1 200 cm de hauteur.
Plaster, steel cable, brass, diametre 28 cm, 1200 cm height.

Pour l’exposition «Ça & là (This & There)», l’artiste Davide Bertocchi a installé la pièce «Apologie de l’aléatoire (Pendolo)» dans l’escalier monumental conçu par Auguste Perret. Cette sculpture reprend la forme du pendule imaginé par le physicien Foucault pour mettre en évidence la rotation de la Terre. Mais, contrairement au pendule de Foucault, la sphère de Davide Bertocchi est posée au sol, donc immobile.
“Cet objet métaphysique nous renvoie à l’idée de suspension du temps, dans un espace figé où toute hypothèse est possible. Il établit comme un lien absurde entre les différents espaces de cette architecture. Le bâtiment du Palais d’Iéna devient ainsi partie intégrante du projet, comme si c’était l’espace autour qui bougeait à la place des oscillations du pendule. Il s’agit d’un mouvement humain, architectonique ou imaginaire.”
(from exhibition presse release)

Davide Bertocchi investit l’espace de l’escalier monumental du Palais d’Iéna, dans le cadre de l’exposition Ça & là (This & There) du 11 avril au 21 mai 2012, une exposition à la Fondation d’entreprise Ricard et au-delà, pour célébrer les 10 ans du Pavillon Neuflize OBC, Laboratoire de création du Palais de Tokyo, Paris.

Photo: Nicolas Durand

Apologie de l'Aleatoire (pendolo)

Il y a 5 ans

META - Apologie de l'Aleatoire (pendolo) - installation view - Palais d'Iena, Paris