TOUS LES ARTICLES

    • 1 - 85-4249-1011006
      85-4249-1011006
    • 2 - film59-3730-0911006
      film59-3730-0911006
    • 3 - 107-4624-1011003
      107-4624-1011003
    • + 15 media(s)

    Durant l’année 2011, une soixantaine de logements d’habitants a été photographiée dans trois cantons de la Haute-Garonne : Le Fousseret, Muret et Saint-Gaudens. Les photographies et les sons enregistrés rendent compte des modes d’habiter et de vivre en milieu périurbain. Alors que les espaces urbains, malgré leurs divergences, tendent vers une homogénéisation, voire une globalisation, le monde périurbain semble se caractériser aujourd’hui par une diversité des manières d’occuper l’espace qui est intéressante à explorer. Ces différents modes d’habiter et le fait que s’accomplissent actuellement des transformations entraînant une modification de cette géographie invitent à créer une mémoire des modes de vie dans ces territoires. Les photographies et les sons restitués dessinent une cartographie des « pratiques du quotidien » des habitants et des relations qu’ils entretiennent au territoire afin de déterminer qui vit aujourd’hui dans les espaces périurbains.

    L’ensemble de la série est visible sur le site www.leshabitants.com

  • Poésie d'atelier

    Il y a 8 ans

    / Photographies

    • 1 - 02_DSC0394
      02_DSC0394
    • 2 - 07_DSC0180
      07_DSC0180
    • 3 - 01_DSC0345
      01_DSC0345
    • + 6 media(s)

    COMMANDE DE SACADIDIE - ELODIE MARVILLE

    Poésie d’atelier est un hommage à des artistes d’exception. Dix femmes, dix créatrices, costumières, bijoutières, céramistes, modistes… qui vous ouvrent les portes de leurs ateliers. Elles habitent Toulouse ou des villages de la région Midi-Pyrénées. Elles ont chacune un atelier, un lieu insolite, secret dans lequel s’expriment leurs rêves et leurs passions. La série est restituée dans une édition qui propose un voyage au cœur de leurs univers et vous invite à découvrir les coulisses de la création.

    • 1 - J06point01
      J06point01
    • 2 - J06point11
      J06point11
    • 3 - J06point13
      J06point13
    • + 8 media(s)

    COMMANDE DE L’IREPP - GROUPE LA POSTE

    Ce projet consiste à donner une représentation originale du territoire de la Côte d'Or en Bourgogne. Pour ce faire, le dispositif propose une double perception de ces espaces, à partir d'une photographie faite sur le territoire et d'une image issue de Google Maps représentant toutes les deux le même site. Les lieux ont été choisis en fonction de la possibilité de mettre en correspondance ces deux visions, zénithale et aérienne.

  • Le quartier de la Goutte d’Or, classé en Zone Urbaine Sensible, a subi depuis les années quatre-vingt des transformations architecturales très importantes, entrainant des modifications sur la vie de ce territoire du XVIIIe arrondissement parisien. Se côtoient dans cette zone des habitants aux origines et modes de vie très différents. Si l’aspect extérieur des immeubles ne laisse pas toujours présager cela, les logements semblent révéler une certaine mixité et renseignent sur la manière dont les habitants occupent un espace, que ces personnes soient arrivés récemment ou pas.
    Cette série photographique se présente comme portrait de l’intérieur, une autre manière d’aborder un territoire et de montrer comment les habitants y vivent. Le projet est de garder en mémoire la manière dont les espaces domestiques sont investis dans un quartier populaire parisien au début du XXIe siècle. En entrant chez les habitants, en échangeant et en produisant des images des habitations, un portrait de la Goutte d’Or se dresse petit à petit. Pour chaque habitation, le protocole est identique : échanger avec les habitants, effectuer une photographie de la pièce à vivre, puis déambuler dans l’appartement et produire des images invitant le lecteur à explorer à son tour ce logement. Les photographies sont enrichies d’une légende renseignant sur le logement ainsi que d’une parole de l’habitant récoltée lors des échanges préliminaires à la prise de vue, ce dernier restant anonyme. La série complète compte quatre-vingt portraits de logements et constitue un recueil non exhaustif des modes d’habiter la ville en ce début de XXIe siècle.

    • 1 - hangar090034
      hangar090034
    • 2 - hangar010013
      hangar010013
    • 3 - hangar130039
      hangar130039
    • + 17 media(s)

    Ces photographies ont été réalisées à Aubervilliers, aux portes de Paris, entre octobre 2003 et juin 2005 dans le cadre d’une mission photographique à l’initiative du département Photographie et Multimédia de l’Université Paris 8 et des Entrepôts et Magasins Généraux de Paris. Le territoire, délimité de part et d’autre par la rue de la Gare, le canal Saint-Denis et le périphérique parisien était, jusqu’en 2007, un vaste terrain en friche occupé par quelques bâtiments laissés à l’abandon.
    En 2003 et 2004, les bâtiments situés le long de la rue de la Gare abritaient de temps en temps des sans domicile fixe (pour l’essentiel des roumains sans papiers). Les premières séries de photographies réalisées sur le site rendent compte des lieux laissés à l’abandon et de temps en temps réinvestis par des personnes de passage. Quatre sites ont été photographiés, certains très régulièrement, d’autres quelques rares fois, en fonction de l’accessibilité des lieux, parfois murés par la société propriétaire.
    Suite à ces premières images, une autre série a été réalisée en se focalisant essentiellement sur un site, un hangar qui a évolué au fil des mois, au gré du passage d’individus. Les images se présentent comme un inventaire des lieux étendu dans le temps afin de rendre compte au mieux des micro changements de l’espace perceptibles à travers le déplacement des objets présents.
    Enfin, en 2005, après avoir côtoyé durant un an et demi une communauté de roumains habitant la rue de la Gare, des portraits des individus volontaires ont été réalisés dans leur lieu d’habitation, une ancienne usine de peinture réaménagée par leur soin en habitation.

    A partir de 2007, des travaux de grandes ampleurs ont peu à peu transformé le secteur. Les bâtiments photographiés entre 2003 et 2005 ont été détruits et le secteur a été sécurisé, nécessitant le départ des habitants illicites. Le site accueille maintenant le siège social de la société Icade (anciennement EMGP), un centre commercial, le “Parc du Millénaire“, comprenant un hypermarché Carrefour, une galerie marchande et des restaurants. Aujourd’hui, le quartier est présenté comme étant un nouveau campus d’entreprises idéalement situé au nord de Paris, dans un quartier en devenir.

  • http://soichet.metaproject.net

    Site officiel de la photographe Hortense Soichet. Présentation de ton travail, bio, actualités...